L'élevage

Élevage des vaches Blondes d'Aquitaine dans les Pyrénées

Pour pouvoir produire du Label Rouge Bœuf Blond d’Aquitaine, les éleveurs doivent être agréés par des techniciens assermentés qui réalisent la première visite de contrôle. Pour cela, tous les points du Cahier des Charges de production sont vérifiés, entre autres, l’identification des bovins.

Des documents officiels
Tous les animaux sur la ferme doivent détenir :
• Un Passeport Bovin (qui suit l’animal tout au long de sa vie)
• Une ASDA verte ou jaune (qui est renouvelée à chaque mouvement des animaux). Ce document porte les informations de mouvements des animaux et les informations relatives à la qualification des élevages par rapport aux maladies non-règlementées.
• Des boucles (une à chaque oreille) contenant le numéro à 10 chiffres présent sur le Passeport et qui permet d’identifier chaque vache toute sa vie.

Les traitements vétérinaires
Les traitements vétérinaires sont limités aux interventions strictement nécessaires au rétablissement de la bonne santé des bovins. Tous les traitements sont enregistrés sur un Cahier Sanitaire d’Elevage où est noté également le délai d’attente à respecter pour la consommation de la viande. Les ordonnances sont gardées. L’ensemble de ces documents sont conservés sur l’exploitation au minimum 5 ans.

À la ferme ou en plein air
L’habitat des bovins répond à plusieurs objectifs essentiels :
• Un confort optimal des bovins dans des bâtiments bien aérés et éclairés
• Un bon état de propreté réduisant les problèmes sanitaires et une diminution des risques de blessures.
• Des surfaces minimales au sein de l’étable : il n’y a pas de concurrence entre les animaux, chacun trouve sa place pour ruminer tranquillement. Les bâtiments disposent d’une litière le plus souvent paillée. Les bovins ont accès en permanence à de l’eau propre.

Selon les régions les bovins rentrent l’hiver à l’étable ou le passent à l’extérieur dans les prés. Les bovins sont des animaux rustiques qui peuvent supporter les rigueurs climatiques. L’éleveur a quand même disposé des abris naturels ou artificiels pour qu’ils puissent se protéger du vent, de la pluie, du froid.

Le Label Rouge… un suivi permanent
Après cet examen, l’éleveur signe un contrat Label Rouge avec l’Association Bœuf Blond d’Aquitaine et une Organisation de Production. L’Organisation de Production assure ensuite le suivi de l’élevage et l’organisation de la mise en marché des bovins vivants. Si l’examen présente des non conformités, l’éleveur ne signe pas tout de suite le contrat Label Rouge. Il doit d’abord corriger les erreurs, puis le technicien repassera de nouveau pour vérifier si tout est correct.
L’élevage est contrôlé tous les ans par son Organisation de Production et de façon inopinée par l’organisme certificateur. Le contrat Label Rouge peut être résilié à tout instant en cas de grave non-conformité. La commercialisation des bovins Label de l’exploitation est alors stoppée.


L'alimentation
La sélection
Le transport
L'abattage
La traçabilité