L’abattage

Les installations d’abattage sont aux normes européennes, et, surtout, habilitées par un organisme certificateur. Un certificat indispensable pour être l’un des maillons de la filière Label Rouge Bœuf Blond d’Aquitaine.

Tous les trimestres, les conditions d’hygiène dans l’abattoir sont vérifiées, des analyses régulières sont réalisées par Qualisud, l’organisme certificateur.

Avant l’opération d’étourdissement, les animaux sont mis en logettes en bouverie, ils peuvent ainsi boire et se détendre. 

Au cœur de l’abattoir, tout est mis en œuvre pour garantir le confort et l’hygiène des bovins. Les bovins sont conduits sans stress, dans une ambiance calme et avec une manipulation en douceur.

Les carcasses sont ensuite placées immédiatement en chambre froide pour l’opération de ressuage. Le ressuage correspond à la phase de refroidissement des carcasses. C’est pendant cette étape que le muscle devient viande.

C’est à l’abattoir que l’on doit pouvoir faire la correspondance entre la carcasse et le bovin vivant dont elle est issue. Conformément à la réglementation en vigueur chaque bovin arrive à l’abattoir correctement identifié (portant ses deux boucles) et accompagné de son Passeport Bovin. Les mesures d’identification des carcasses puis des pièces de viande permettent en permanence de remonter jusqu’au bovin vivant. Chaque bovin reçoit à son arrivée un numéro unique interne à l’abattoir. Ce numéro suit le bovin puis la carcasse tout au long de son trajet dans l’établissement. Ce numéro fait le lien avec le numéro à 10 chiffres unique du bovin.


L'élevage des bœufs
L'alimentation
La sélection
Le transport
La traçabilité